Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/04/2006

Bobby Mc Ferrin "Circlesongs", nul besoin de substances illicites pour planer bien haut

Bobby Mc Ferrin est bien connu, il a composé l' hymne des optimistes siffleurs "Don't worry be happy" chanson guillerette, entièrement faite à la bouche, vraisemblablement aussi subtile à composer que facile à retenir. Et pour beaucoup, l' influence de ce cher Bobby s' arrête là. Cruelle méprise. En effet McFerrin explore depuis de longues années toutes les capacités du chant, s' acoquinant avec facilité avec toutes les formes musicales, vocales ou non (Reprises de Mozart, duos avec Chick Corea..).

Pour ce disque qui a maintenant près d' une dizaine d' années, rien d' autre que des voix (mais pas de paroles) qui s' entrelacent presqu' à l' infini pour tisser huit morceaux totalement atypiques et pour lesquels le terme "berceuses de transe" semble le plus approprié. Sur ces huit plages, sobrement intitulées "Circlesong One, Circlesong two....", toujours un motif multiplié par les compères de Bobby et ce dernier qui improvise tel un chaman par dessus. Sa voix incroyable, capable d' aigus insensés ou de groover telle celle de Barry White sublime ces airs entêtants qui deviennent de véritables prières hypnotiques. De la somme de ces morceaux résulte ce disque absolument unique, je l' ai classé dans la catégorie jazz, car c' est dans ce rayon que vous le trouverez vraisemblablement mais soyez bien persuadés qu' il ne sera pas aisé de lui trouver sa place dans vos étagère, qui sont je le sais classées bien méticuleusement. Le mieux est encore alors de le laisser toujours près de la platine CD, car vous n' avez pas fini de l' écouter...

Echelle de facilité d' écoute

Rythme 4/5: laissez-vous porter, et si vous le sentez, vous pouvez même essayer de chanter aussi avec tout le monde...

Mélodies 4/5: Un motif qui se retient sans peine, des envolées qui fascinent..

Longueur des morceaux 3/5: quelques plages dépassent un peu le format "radio" (5 à 7 minutes en règle générale), mais il faut bien celà pour en profiter .

Paroles: Si vous découvrez en quelle langue il chante, vous pouvez me faire parvenir votre traduction, elle sera mise en ligne !

Passerelle vers jazz, world-music et "gobe-music"

Les commentaires sont fermés.