Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/04/2006

Musique de la Réunion: Maloya, Sega et métissage à tout va...

Je profite souvent de mes vacances pour découvrir des musiques nouvelles. Et mon récent séjour à la Réunion (Où vous pouvez tous aller, le Chikungunya est nettement moins virulent, et il y a presqu' aucun touriste :IDEAL !) a confirmé cette régle, et avec brio !

J' ai eu la chance dès mon arrivée d' assister à un concert de conclu par Danyel Waro, une figure emblématique de l' âme Réunionnaise: un physique atypique, une voix exceptionnelle... Une véritable révélation. Le maloya est une musique basée sur un rythme à 6 temps, souvent jouée au kayamnb, percussion à la sonorité évoquant la pluie.. S' y ajoute d' autres percussions plus traditionelles, et surtout un chant empreint d' émotion comme dans la chanson Banm Kalou Banm qui narre l' arrivée des esclaves sur l' Ile: " Il se tournent d' un coté, Ils baignent dans leur sang, lls se tournent de l' autre coté, Il n' y a que l' océan". Inutile de précisez qu' il s' agit là de la traduction en français. L' original est évidemment farouchement créole. La personnalité et la musicalité de Danyel Waro a tout emporté ce soir là...

Les autres personnalités majeures du maloya sont Firmin Viry, l' ancien au sourire toujours ravageur et Nathalie Natiembé: Autodidacte de la musique mais avec tant d' émotion à transmettre qu' elle ne pouvait rester muette... Son dernier disque, Sanker est disponible depuis peu et a été très apprécié en métropole (au moins au niveau critique)

J' ai profité de ce séjour pour me procurer un disque antérieur Margoz, qui se conclue par un morceau a capella bouleversant...

L' autre face, plus festive de la musique Réunionnaise est représentée par le sega, qui fait appel facilement à des instruments plus conventionnels, notamment les accordéons diatoniques puis chromatiques. Le terme "Seggae" est maintenant employé pour désigner cette nouvelles musique aux influences multiples, que s' approprie maintenant la jeune génération.

Un artiste singulier René Lacaille retient l' attention, joueur d' accordéon toujours pret à fricoter avec d' autres, dont Bob Brozman, musicologue australien multicarte, grand spécialiste de slide-guitar et de folk. Leur rencontre "DigDig" se révèle être un disque réellement enthousiasmant !

N' étant pas un grand spécialiste de la musique réunionnaise, je me permets de vous fournir un petit lien très interessant si vous voulez en savoir plus..

http://cjtm.icaap.org/content/20/v20art7.html

Dans ma grande bonté, j' ai craqué 9 euros pour mettre plus de musique sur ce blog... J' espère que vous apprécierez ces 2 extraits:

Zok de René Lacaille et Bob Brozman


podcast

Shantèz Kabaré de Nathalie Natiembé (Quelle voix...)


podcast

Les commentaires sont fermés.