Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2006

Gil Scott-Heron "Pieces of a man" Le surdoué de la musique black

Gil Scott-Heron a une petite particularité, celle d' avoir mené de front deux carrières, celle d' écrivain avec un roman noir remarquable "Le vautour", et celle de chantre soul-funk-jazz, qui est quand-même la raison pour laquelle il est le plus reconnu.

Et ce disque n' y est peut-être pas pour rien puisqu' il représente un condensé de musique noire américaine stupéfiant, toujours entre le jazz et la soul. La voix chaude de Gil Scott-Heron est étonnante et envoie très haut dans le cosmos l' auditeur dès le premier morceau "The Revolution will not be televised", slam rageur propulsé par une rythmique de feu. La suite est une succession de superbes chansons où l' on peut retenir "Lady Day and John Coltrane" et "When you are who you are", mais le disque prime surtout par la cohérence du tout qui se termine par une émouvante complainte de neuf minutes:"The prisoner".

Puisqu' il n' est jamais mauvais de lire un peu, je vous recommande aussi son roman en l' écoutant, on y retrouve la même atmosphère sulfureuse et l' ambiance des années 70's au sein de la communauté noire est très bien rendue...
Au niveau écoutes:

The Revolution will not be televised


podcast

When you are who you are


podcast

échelle de facilité d' écoute

rythme 4/5: le premier morceau donne le ton...

mélodies 4/5: jolies, et surtout très bien portées par la voix de Gil Scott-Heron

Longueur des morceaux 4/5: Seul le dernier titre pourrait sembler un peu long...mais il n' en est rien !

paroles plutot très bonnes, à l' image de son talent d' écrivain..

Passerelle vers black music, soul, jazz

Les commentaires sont fermés.