Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2007

Paco de Lucia "Almoraima" Le maître du flamenco en toute simplicité

medium_713515.jpgPersonne ici-bas n' ose contester à Paco de Lucia son titre de plus grand guitariste de Flamenco. L' enfant prodige des six cordes a très tôt époustouflé sa famille (dont son grand frère Ramon de Algeciras qui l' accompagne ici) par sa précocité, puis le flamenco espagnol par sa facilité à réinventer toutes les formes de base de cette musique (buleria, sevillana, solea...) et enfin le monde entier par une technique sans faille et une virtuosité hallucinante, comme sur l' immortel Friday Night in San Francisco, où Al di Meola se fait décoiffer sur place par les phrasé millimétrés de l' andalou.

Sur Almoraima, Paco de Lucia fait l' économie de la démonstration pour revenir à l' émotion. Deux frères, deux guitares, quelques chants féminins et des claquements de paumes de main pour rythmer le tout. Il ne reste que la quintessence de cette musique par essence métissée, des mélodies évidentes et d' une pureté absolue, un accompagnement sans faille fait d' accords aussi secs que du petit bois, et même une antique cloche d' un monastère oublié qui résonne avant la deuxième plage. Trente ans après le charme agit plus que jamais.

Rio Ancho L' immortel thême


podcast

 

Echelle de facilité d' écoute

Rythme 2/5: Le flamenco, faut pas s' amuser à essayer de taper la mesure...^^

Mélodies 4/5: Divines, mais semblant si simples

Longueur des moreaux 4/5: Moins de 40 minutes des 8 morceaux, si c' estr pas du condensé çà ! 

Passerelle vers flamenco, guitare classique, guitar-hero... 

Commentaires

Bonjour,
Je me permets de vous faire quelques suggestions :
Qawwali Flamenco: c'est un pur chef d'oeuvre avec
de grands artistes de flamenco (Poveda, Duquende, Chicuelo) et du Qawwali (Faiz Ali Faiz).
Je n'arrive pas à effacer ce disque de mon mp3 depuis plus de 6 moi, signe absolu de dépendance musicale...
Sinon, découverte de flamenco "son de la frontera",
album éponyme et le dernier nommé "cal".
Dernière référence pour la route, Cigala et sa voix un peu cassée "picasso en sus ojos'' et album non-flamenco nommé "lagrimas negras", chansons cubaines et un tango argentin.

Bonnes découvertes!
Sarah

Écrit par : Sarita | 17/02/2007

Les commentaires sont fermés.