Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2007

Peter Hammill "Over" - Van der Graaf Generator "Still life", du bel canto dans le progressif

medium_over.jpg Encore une pochette d' album dont je me lasse pas, la mélancolie matinale qui s' échappe de cette photo fait toujours effet. Et l' homme triste qui nous interpelle est bien Peter Hammill, le chanteur à la fois le plus adulé et le moins reconnu du grand public. Adulé au point que certains chroniqueurs énamourés ne s' embarrassent plus de parler de sa musique: Ils racontent deux trois anecdotes variablement inintéressantes, s' interrogent "Mais Peter qu' arrivera-t-il quand tu sortiras un mauvais disque ?" puis sanctionnent le tout d' un 10/10...

Pour ceux qui ont loupé les épisodes précédents, il est bon de rappeller que Peter Hammill est un peu le pendant maudit du Peter Gabriel  période Genesis. Doté d' une voix magique qu' il n' hésite pas à maltraiter, son oeuvre n' est que lyrisme et hargne, le tout enrobé dans le superbe écrin dit "progressif" de la musique des années 70: Des morceaux longs, des passages instrumentaux ambitieux, de la liberté quoi...

Tout celà est bien résumé dans ce beau Time Heals


podcast
 

 

medium_vdg.jpgLa formation au sein duquel Hammill évolue hors de ses albums solo, Van der Graaf Generator (qui contrairement à ce que ce titre ridicule pourrait laisser entendre est bien un groupe de rock et non un groupe electrogène) garde les mêmes idées directrices, en ayant en plus la particularité de préférer de beaucoup les solos de saxophone à ceux de guitare. A quelques premiers albums sublimes mais difficile d' accès succèdérent les véritables bijoux que sont Godbluff et Still Life dont est extrait l' inamovible Pilgrims.


podcast
 

 

Commentaires

bien sympatique le Peter Hammil, le comparé à Genesis est-ce vraiment lu ifaire une bonne publicité?
à l'écoute, ce qui compte vraiment au fnal, c'est bien, à creuser !

cicer

Écrit par : cicer | 27/03/2007

Merci à toi pour cet hommage au grand Peter... (très bon choix de titres, en plus).

Écrit par : profdisaster | 13/04/2007

La longévité de Peter Hammil fait que ses fans de la première heure sont aujourd'hui des quinquas: à ma connaissance, ils écoutent encore Hammil et frissonnent toujours aux mêmes morceaux dont ils découvrent encore des potentialités et des mélodies indémodables. Quand donc reconnaîtra-t-on le génie musical de celui qui a traversé la fin du 20ème siècle sans prendre une ride musicale et faire la moindre concession à la qualité ?

Écrit par : jef | 07/06/2011

Les commentaires sont fermés.