Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2007

Bell Oeil hurle tout... Léo, la nouvelle sombre scène française

996c0baf29e8e9f69eb20e74727dc609.jpgLe nom de Bell Oeil me disait très vaguement quelque chose. Enfin très très vaguement. Enfin, à vrai dire, si je n'avais pas été amusé au milieu d'un bon vieux dépôt-vente de province par la présence de ce disque à côté de celui de Barbelivien qui lui aussi s'est cru autorisé à reprendre Léo Ferré, je ne l' aurais peut-être jamais écouté. Faut dire que je suis assez intransigeant niveau Léo. Pour moi, c'est le plus grand, le meilleur, mon champion, mon ananar. Je hais a priori le premier qui ose se comparer à lui. Et je méprise ceux qui comparent d'autres chanteurs approximatifs à Léo Ferré par facilité et ignorance. Je méprise aussi ceux qui, engagés dans de pauvres révolutions  rouge pinard se réclament de sa révolte. Enfin bref, moi faut pas me faire chier sur Léo Ferré.

Et bien je fus tout surpris de vraiment prendre un bon gros méchant pied avec ses relectures agressives et noires de dix de ses chansons. D' abord, mis à part Vingt ans et Les Etrangers, pas trop de grands classiques redondants, mais des airs moins connus qui feront comprendre que Léo, il ne savait pas faire de médiocre. La moindre de ses rimes renvoie à l'école toute la nouvelle scène qui nous envahit (au hasard Rose...). Bell oeil garde l'esprit, n' a pas peur de faire dans l'excès. Des guitares bien aiguisées, des murs de sons, des alexandrins balancés comme des slams cradingues, et la sacrée prétention d' apporter un petit truc en plus. Oh les cons, ils y sont arrivés...

NB: Je méprisais aussi Cali depuis pas mal de temps, mais le fait de le voir bien mis en évidence dans les remerciements du groupe, m'oblige à reconnaître qu'à défaut d'être un grand chanteur, celui-ci au moins, n'est pas sourd.

Mr William 


podcast


T'es rock Coco
- Bon là, c'est le pompon, je n'aimais pas trop l'original et j'adore cette reprise... 


podcast
 

 A mon enterrement Ca j'adore aussi, c'est cadeau 


podcast


Echelle de facilité d'écoute

Mélodies 4/5: pas une ride, chantéees, slamées, peu importe

Rythme 3/5: bien énergiques !

Paroles 6/5: bien oui quand même

longueur des morceaux 4/5: bien calibrés, pas de longueur, 45 minutes environ pour le disque, l'idéal

Passerelle vers rock, chanson française 

 

Commentaires

Bien ficu cette reprise de Mr William. J'aime bcp celle de gainsbourg.

Écrit par : esther | 29/09/2007

C'est bien, c'est une façon de redécouvrir cette chanson et de la faire revivre. Bonne journée.

Écrit par : elisabeth | 02/10/2007

Les commentaires sont fermés.