Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2008

Nels Cline "Destroy All Nels Cline" rock instrumental du XXIe siècle, année zéro !

danc.jpgAttention, ca va envoyer gros, ca va envoyer gras, ce disque est absolument fantastique. En fait ce guitariste de Nels Cline est absolument fantastique. Officiant déjà au sein du groupe de rock le plus stimulant du moment, à savoir Wilco, on découvre en cherchant un peu dans sa discographie que le monsieur n'a pas les idées trop étriquées en matière musicale. Improvisateur, explositionniste des conventions, il est aussi capable d'enregistrer des reprises à la guitare électrique d'Interstellar space de John Coltrane ou bien ce disque, avec 4 autres guitaristes électriques qui prouvent que la musique avance toujours.

En fait c'est véritablement le rock instrumental du XXIe siècle, ambitieux, violent, un peu sale que jouent Nels Cline et ses potes. Quelque part entre Sonic Youth et Guapo, Destroy all Nels Cline met tout le monde d'accord. Ce disque est aussi ambitieux et abouti que pouvait l'être les meilleurs albums de King Crimson au début des années 70. Comme quoi, il ne sert pas à grand chose de reproduire ce qu'on fait les anciens il y a 30 ans. Laissons les copistes flatter leurs idoles comme s'ils repiquaient des vieilles cassettes vidéo VHS. Ici, c'est du neuf, du puissant, ça s'inspire de tant de choses, mais ça ne ressemble à aucune. Gloire donc à Atavistic Records, petit label aux grandes oreilles ouvertes.

Chi Cacoan
podcast


Echelle de facilité d'écoute

Rythme 2/5: Quelques passages presque Kraut-rock m'a fait remarquer un esprit éclairé...

Mélodies 1/5: Quelques entrelacs, de la puissance, mais pas trop de mélodies...

Longueurs des morceaux 1/5: Je vous aurais prévenu...

Passerelle vers rock indépendant, musiques improvisées, guitare, free jazz. 

Les commentaires sont fermés.