Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2008

Jay Jay Johanson "The Long Term Physical Effects Are Not Yet Known"

thelongtermphysicaleffectsarenotyetknown_1174115338664205.jpegAvez-vous profité des soldes culturelles ?

Plutôt que d'économiser 15 euros sur un beau petit top sexy qui ne fera qu'une saison ou une paire d'escarpins qui vous empêchera de courir pour prendre le dernier métro, essayez donc l'achat de disques à prix cassés. Enfin cassé, c'est un terme parfois assez faible quand on sait que l'on peut trouver de très bons disques à des prix assez terrifiants. Pour 1 ou 2 euros, on peut avoir de très très belles surprises. Comme ce disque du dandy suédois Jay-Jay Johanson, qui l'année dernière est retourné du côté du trip-hop... ou plutôt du trip-pop, tellement les mélodies sont accessibles et mémorisables. Une plainte mélancolique et raffinée à la fois triste mais lumineuse d'évidence.

Conclusion, pour si peu (bon je sais tout est relatif, pouvoir d'achat tout ça...), qu'est-ce qu'on risque ? (je vous rassure, j'ai aussi acheté des trucs absolument insignifiants ^^)

She Doesn't Live Here Anymore 


podcast


C'est beau et frais, presque naif, ah la la, elle ne vit plus ici, les maisons sont vides, on pleure, on se pose des questions sur le sens de la vie... Un peu comme dans cette chanson de William Sheller que j'adore "La Maison de Mara". Tout ce grand musicien résumé en 1 minute 30... "On ne voit plus les deux lévriers blancs, ils ont du mordre Nicolas, nouvelle vie, nouvel amant, dans la maison de Mara..." C'est beau, et c'est cadeau.... Question subsidiaire, qui est donc ce Nicolas qui hante les chansons de William....


podcast
 

 

Commentaires

Il y a plein de gars, comme ça, dont j'entends le nom depuis des années, régulièrement, et pour lesquels j'ai toujours du mal à me lancer. De peur que ce soit un peu insignifiant, ou trop lyrique et plein de pathos. En tout cas, que tu aimes, toi, fait office de feu vert pour que je m'interesse vraiment à ce Jay Jay Johanson !

Écrit par : Julien (Sodro) | 24/07/2008

Les commentaires sont fermés.