Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/01/2011

Claudia Solal, Maria Laura Baccarini.... Des voix à suivre

solal.jpghuby.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Elles sont française et italienne, chantent en anglais et rappellent par leurs inflexions Björk ou Sinead O'Connor. Il parait qu'elles joueraient du jaaaaaazz, même si en écoutant leurs derniers albums, on se demande bien pourquoi on les enfermeraient dans un tel carcan réducteur, aussi beau soit-il. Certes, la première, Claudia Solal est la fille de son père Martial, l'un des plus grand pianistes vivants du genre et la seconde Maria Laura Baccarini a enregistré sous la houlette du violoniste Regis Huby et de sa clique bien rompue au genre. Mais ces deux albums embrassent la musique dans son ensemble.

Par sa fantaisie et sa distinction toute anglaise, Claudia Solal envoute, livre des comptines hallucinogènes, et donne l'mpression de se perdre sur les traces d'Alice aux Pays des Merveilles avec les petits arrangements électroniques de Benjamin Moussay pour enluminer le tout.

Salomé (extrait de Room Service)
podcast

Sur All Around, l'aspect un peu psychédélique s'estompe derrière les arrangements de cordes, une intervention lumineuse de guitare par-ci par-là, et surtout la qualité des compositions de Régis Huby qui, entre l'opéra et la musique de chambre parvient à mettre en valeur la voix de Maria Laura Baccarini de façon quasi-miraculeuse.

As It Goes
podcast

Des vrais bijoux, ca vous passerait presque l'envie d'écouter ZAZ

 

Commentaires

zAZ, jamais entendu parler... connais pas ... ;-)

Mon oreille a apprécié la délicieuse voix de Maria Laura Baccarini.. un nom à retenir !

Delph.

Écrit par : Delphine | 09/01/2011

C'est tout à fait juste de rapprocher les deux albums et d'évoquer leur farouche volonté de ne se laisser enfermer dans quelconque vaine case moisie. On pourrait rajouter "Snake and Ladders" de Sophia Domancich dans le panel, tant les trois albums témoignent du même propos.
Mais pourquoi toujours citer Björk (que j'adore) ou Sinead pour évoquer des voix vivantes et pénétrantes. je ne voix guère de Björk chez Maria Laura et Claudia, mais plus des racines communes dans le jazz et aussi -surtout- dans la musique écrite moderne/contemporaine en Europe... Non ?

Écrit par : Franpi | 09/01/2011

Vous avez raison, ces artistes se suffisent bien au-delà de références que j'ai choisi sans doute autant pour leur démarches atypiques que pour leurs voix. Mais Björk, je persiste quand même, il y a des envolées qui me semblent ressemblantes. Enfin, l'essentiel est d'apprécier, mais je prends votre remarque en compte ^^

Écrit par : disch | 09/01/2011

Ces groupes ont deux voix magnifiques.

Écrit par : Bet365 | 10/07/2011

Les commentaires sont fermés.