Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/07/2006

David Krakauer "Bubbemeises, Lies my gramma told me" Hip-hop Klezmer Madness

medium_bubbe_2.JPGSi un jour on devait mettre en avant le métissage musical, je planterais ce CD bien en évidence. Krakauer est un clarinettiste Klezmer (la musique traditionnelle juive: mélange joyeux, dansant, profond, enfin bref déjà métissée à elle toute seule !). Ses envolées lyriques en apnée, entre Coltrane et Bechett, fascinaient déjà un public curieux et ouvert, mais voici que depuis plusieurs années Krakauer laisse les clefs du fourgon musical à un jeune Canadien de 20 ans, DJ de son état, le bien nommé Socalled... Après un Live à Cracovie ebouriffant, ils reviennent, toujours accompagnés d' une guitariste électrofunky et d' un accordéonniste nous délivrer ce missile inclassable/

Samples, clarinette en fusion, riffs de malade et hip-hop juif, rien ne nous sera épargné avec ce CD qui fait la gloire du label français "Label bleu". C' est du "satisfaction garantie", si vous achetez ce disque et êtes déçu, je vous rembourse !

Bubbemeises


podcast

B flat a la Socalled


podcast


Echelle de facilité d' écoute:

rythme 4/5: samples efficaces, du lourd

mélodies 3/5: enjouées, efficaces, parfois un peu noyées dans le grand barnum orgasmique !

longueur des morceaux 3/5: pas de trop long délire, pistes de longueur conséquente néanmoins, autour des 5 à 6 minutes

paroles: non !

Passerelle vers World music, jazz, électro, hip-hop et un peu tout ce que vous voulez ! 

 

 

02/06/2006

The bad Plus "These are the vistas" Voici les nouveaux rois du jazz.

Attention, critique éminemment subjective à venir... Je viens de voir hier ces trois fous géniaux en concert, et en plus d' être comme prévu époustouflé par leur performance, j' ai pu apprécier la gentillesse des trois musiciens qui après le concert sont venus tout simplement signer leurs CDs et serrer la pogne des amoureux transis comme moi. J' en suis encore tout retourné.

The Bad Plus est parfois défini comme un "power piano trio". Disons plutôt qu' il s' agit d' un trio de jazz "classique" (piano, contrebasse, batterie) qui joue avec l' excès et l' enthousiasme d' un groupe de punk. Des thèmes souvent simples d' accès sont littéralement "explosés façon puzzle" comme dirait Audiard. Musique donc totalement atypique pour ce trio acoustique qui remue le jazz, irritant les uns, fascinant les autres... Le son très compact et cohérent du groupe ne ressemble à rien de connu, et tout en détruisant les mélodies connues de Nirvana, Abba, Blondie "The Bad plus" tend la main à tous les fans de pop et de rock existants en leur témoignant l' amour des mêmes musiques qu' eux. Faites-vous confiance, vous pouvez aimez la leur, si vous le voulez..

The Bad Plus se sont souvent fait connaitre par leurs adaptations de "hits" immortels. Sur cet album, Nirvana, Blondie et Aphex Twin passent dans leur géniale moulinette. Je vous en offre deux mais leurs compositions ont aussi la même énergie.

Smells like teen spirits (quelle maitrise dans la mise en valeur de la ligne de basse inoubliable... le tout est ensuite envoyé dans l' hyperespace, Nirvana n' aura jamais aussi bien porté son nom)


podcast

Flim


podcast

Echelle de facilité d' écoute

Rythme 1/5: Inutile de se voiler la face, ça part dans tous les sens. Contrebasse speedée et batteur fou de génie (je pèse mes mots, je n' en connais pas d' équivalent...)

Mélodies 3/5: Des grands thémes ou des mélodies simples et efficaces, qui sont aussi déformés avec plaisir

longueur des morceaux 4/5: Un seul morceau un peu plus long de 8 minutes, mais aussi plus doux et sensuel.. Non vraiment, tout est bon dans ce disque.

22/05/2006

Emmanuel Pahud : Jacky Terrasson "Into the Blue" facile le classique !

Emmanuel Pahud est un grand flutiste de formation classique. Jacky Terasson est un des pianistes de jazz les plus innovants du jazz actuel. Un beau jour, ils décidèrent d' enregistrer ce disque ensemble, tout émoustillés par leur amour mutuel des grands compositeurs français du début du siècle, tels Ravel et Debussy. Un travail d' arrangement minutieux commença alors, pour pouvoir adapter ces sublimes mélodies de Ravel ou de Fauré au jeu d' un quatuor plutôt guidé par le jazz et l' improvisation.

Aux inoubliables "Pavane pour une infante défunte" et "Boléro" de Ravel se sont ajoutées d' autres bijoux du classique de toutes les époques : Vivaldi, Schumann ainsi que le truculent "Vol du bourdon" de Rimsky-Korsakov sont donc ici présentés comme des oeuvres presqu' inédites. Une mention spéciale à la redondante "Marche à la Turque" de Mozart, calvaire de toutes les oreilles des familles de pianistes débutants qui se transforme subitement en un stupéfiant reggae.

Après ce disque une seule question restera sans réponse, allez-vous ensuite vous tournez vers le jazz ou le classique. Les deux me répondez vous tous en coeur ? Parfait...

Eté et Hiver, 2 sublimes miniatures adaptées des incontournables 4 saisons de Vivaldi...


podcast


podcast

Marche à la turque


podcast

Echelle de facilité d' écoute

rythme 3/5: entre jazz, classique, pas mal d' impro mais tout reste en place.

mélodies 5/5: magnifiquement mises en valeur. Imparables

longueur des morceaux 3/5: La sublissime "Pavane" dépasse un peu du cadre.... mais c' est tant mieux, 8 minutes de perfection. Sinon, pas de longueur...

Passerelle vers classique et jazz

10/05/2006

John Mc Laughlin plays Bill Evans "Time remembered" Un piano qui se transforme en 5 guitares..

Bill Evans est un des personnages les plus attachants du jazz. Pianiste surdoué au physique de premier de la classe, il commença à faire parler de lui aux cotés de Miles Davis sur le légendaire Kind of Blue. Ensuite, ses disques en trio s' installèrent au Panthéon du genre, ses compositions à la richesse harmonique immense n' en finissant plus de fasciner. Malheureusement, la fin arriva vite pour le petit Bill: le jeune premier, rongé par la toxicomanie, n' en finissait pas de se détruire. A peiné agé de 51 ans, il laisse le monde de la musique orphelin de son génie au début des années 80.

John McLaughlin est également un surdoué mais de la guitare. Il arpente tous les genres musicaux depuis quarante ans, et pour rendre hommage à Bill Evans, a choisi de s' associer avec un quatuor de guitaristes classiques et d' un bassiste acoustique. Ses arragements font ressortir divinement le sens de la mélodie du pianiste. Il en résulte ici onze berceuses belles à pleurer, à déguster sans modération...

We will meet again


podcast

échelle de facilité d' écoute

rythme 3/5: du jazz, plein de voix différentes, mais toujours du bonheur pour les oreilles

mélodies 4/5: Parfois, c' est beau à en pleurer

longueur des morceau 4/5: loin des improvisations sans fin du genre...6 minutes maxi, résultat, on trouve le disque trop court..

Passerelle vers Jazz, guitare classique, récital classique

30/04/2006

Magic Malik "69-96" Le jazz bouge, suivez-le !

Il souffle un vent nouveau sur le jazz. Loin des caricatures de big-bands arthritiques véhiculées par Michel Leeb ou des chansonnettes fades de Norah Jones, cette musique bouge et s' enrichit vraiment. Les têtes d' affiche du mouvement: Brad Meldau, The Bad Plus et l' Esbjorn Svenson Trio qui renouvellenent sans cesse la formation piano / basse / batterie.. Coté francophone, on peut parler de Julien Lourau et donc de Magic Malik, génial flutiste-saxophoniste-vocaliste prêt à jouer avec toutes les influences.

69-96 premier CD du jeune homme, sorti en 2000 est un coup de maitre qui débute par deux morceaux mélodiques, pleins de pêche et d' ambition musicale: Ovni (qui porte bien son nom: la voix de Magic Malik est époustouflante) et Madness (idem....). Ensuite toutes les influences sont digérées avec une facilité impressionnante par cette formation d' une jeunesse insolente qui ne pert jamais de vue le plaisir de l' auditeur... Bienvenue chez eux !

Alti-Plano (Une flûte perdue dans la Batucada...)


podcast

échelle de facilité d' écoute

rythme 3/5: Des surprises et des variations .. C' est quand même du jazz, mais joué avec une énergie très réjouissante.

mélodies 4/5: Des thêmes faciles à retenir qui sont ensuite disséqués par le magicien Malik

Longueur des morceaux 2/5: entre 4 et 9 minutes

Passerelle vers Jazz, musiques du monde.