Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/12/2006

Moondog "Rare Material" Le Menestrel du XXe siècle

medium_moondog-rare-material.jpgSi on devait un jour faire un classement des musiciens les plus atypiques de notre temps, Louis Hardin, qui se faisait appeler Moondog en souvenir de son chien qui hurlait à la lune ne serait pas loin de la première place..

Américain et aveugle depuis l' âge de 13 ans, Moondog était à la fois un artiste de rue plutôt atypique puisque constamment déguisé en Viking mais également un compositeur maintenant reconnu à sa juste valeur. Le saltimbanque créait des instruments uniques et parcourait le monde, le compositeur se nourrissait de toutes les musiques pour élaborer des morceaux intrigants, mélanges de fanfare et de danses anciennes toujours avec un sens pointu de l' harmonie et des superpositions (Le prophète à la barbe fleurie - car c' est bien lui en photo - n' hésitait d' ailleurs pas à déclarer que l' oeuvre de JS Bach était truffée d' erreurs contrapunctiques...)

N' appartenant à aucun courant défini, mais les ayant tous assimilés et nourris, notamment le minimalisme de compositeurs majeurs tels que Steve Reich ou Philip Glass, Moondog mériterait qu' on lui crée une petite niche musicale. Quelques part entre les comptines, la comédie musicale et la musique classique. 

Pour commencer, j' ai choisi deux airs enjoués qui se confondent en entrelacs mélodiques. Mais toute son oeuvre mérite le détour.

New York


podcast


Paris A chaque fois que j' écoute ce morceau, j' imagine une publicité pour un parfum raffiné avec une star du grand écran qui déambulerait dans la capitale en souriant aux inconnus...


podcast

 
Echelle de facilité d' écoute

Rythme 3/5: Parfois un peu difficile à suivre, mais jamais difficile à apprécier

Mélodies 4/5: Aussi simples qu' une chanson d' enfant mais toujours démultipliées à l' infini

Longueur des morceaux 3/5: Beaucoup d' airs courts voire très courts, mais aussi des passages de plus de 10 minutes qui restent néanmoins accessibles.

Passerelles vers musique classique, canon, contrepoint,musique populaires.... 

Si vous voulez en savoir plus un très bon article que j' ai bien utilisé ^^

http://neospheres.free.fr/minimal/moondog.htm

 

29/08/2006

Satie - "Après la Pluie" Le genie naif d' Honfleur

medium_297116135_M.jpgAh, Satie... Quel bonheur sans cesse renouvelé, des mélodies qui paraissent simples et qui sont toujours suspendues au-dessus de la musique d' ascenseur par le talent de ce compositeur si atypique...

Sur ses partitions les commentaires peuvent désarçonner l' interprête débutant... Il n' est pas question d' "allegro ma non troppo" ici, mais plutôt de "hypocritement", "courez !", ou "modéré et très ennuyé"... Quoi qu' il en soit, son oeuvre pour piano est un modèle de sobriété technique et de trouvailles mélodiques et harmoniques, un bonheur pour les interprêtes parait-il.

Pascal Rogé nous livre ici les plus belles pages de ce génie qui disait à ces elèves: "Marchez seul, faites le contraire de moi. N' écoutez personne". Vous avez donc le droit de ne pas m' écouter et de ne pas vous pencher un peu sur cet enregistrement, mais franchement, je vous plains.

 

Gymnopédie N° 1 

Irremplaçable, la suite d' accords qui la soutient a fait 20 fois le tour du monde, et ce n' est pas prêt d' être fini..


podcast


Gnossienne N° 1


podcast

Echelle de facilité d' écoute

Rythme 3/5: Quelques belles figures de style sur une base presque immuablement simple et belle

Mélodies 5/5: Oh, c' est beau

Longueur des morceaux 4/5: format classique depoche !

Passerelle vers musique classique, piano 

 

 

 

22/05/2006

Emmanuel Pahud : Jacky Terrasson "Into the Blue" facile le classique !

Emmanuel Pahud est un grand flutiste de formation classique. Jacky Terasson est un des pianistes de jazz les plus innovants du jazz actuel. Un beau jour, ils décidèrent d' enregistrer ce disque ensemble, tout émoustillés par leur amour mutuel des grands compositeurs français du début du siècle, tels Ravel et Debussy. Un travail d' arrangement minutieux commença alors, pour pouvoir adapter ces sublimes mélodies de Ravel ou de Fauré au jeu d' un quatuor plutôt guidé par le jazz et l' improvisation.

Aux inoubliables "Pavane pour une infante défunte" et "Boléro" de Ravel se sont ajoutées d' autres bijoux du classique de toutes les époques : Vivaldi, Schumann ainsi que le truculent "Vol du bourdon" de Rimsky-Korsakov sont donc ici présentés comme des oeuvres presqu' inédites. Une mention spéciale à la redondante "Marche à la Turque" de Mozart, calvaire de toutes les oreilles des familles de pianistes débutants qui se transforme subitement en un stupéfiant reggae.

Après ce disque une seule question restera sans réponse, allez-vous ensuite vous tournez vers le jazz ou le classique. Les deux me répondez vous tous en coeur ? Parfait...

Eté et Hiver, 2 sublimes miniatures adaptées des incontournables 4 saisons de Vivaldi...


podcast


podcast

Marche à la turque


podcast

Echelle de facilité d' écoute

rythme 3/5: entre jazz, classique, pas mal d' impro mais tout reste en place.

mélodies 5/5: magnifiquement mises en valeur. Imparables

longueur des morceaux 3/5: La sublissime "Pavane" dépasse un peu du cadre.... mais c' est tant mieux, 8 minutes de perfection. Sinon, pas de longueur...

Passerelle vers classique et jazz

10/05/2006

John Mc Laughlin plays Bill Evans "Time remembered" Un piano qui se transforme en 5 guitares..

Bill Evans est un des personnages les plus attachants du jazz. Pianiste surdoué au physique de premier de la classe, il commença à faire parler de lui aux cotés de Miles Davis sur le légendaire Kind of Blue. Ensuite, ses disques en trio s' installèrent au Panthéon du genre, ses compositions à la richesse harmonique immense n' en finissant plus de fasciner. Malheureusement, la fin arriva vite pour le petit Bill: le jeune premier, rongé par la toxicomanie, n' en finissait pas de se détruire. A peiné agé de 51 ans, il laisse le monde de la musique orphelin de son génie au début des années 80.

John McLaughlin est également un surdoué mais de la guitare. Il arpente tous les genres musicaux depuis quarante ans, et pour rendre hommage à Bill Evans, a choisi de s' associer avec un quatuor de guitaristes classiques et d' un bassiste acoustique. Ses arragements font ressortir divinement le sens de la mélodie du pianiste. Il en résulte ici onze berceuses belles à pleurer, à déguster sans modération...

We will meet again


podcast

échelle de facilité d' écoute

rythme 3/5: du jazz, plein de voix différentes, mais toujours du bonheur pour les oreilles

mélodies 4/5: Parfois, c' est beau à en pleurer

longueur des morceau 4/5: loin des improvisations sans fin du genre...6 minutes maxi, résultat, on trouve le disque trop court..

Passerelle vers Jazz, guitare classique, récital classique

11/04/2006

Roland Dyens "Paris-Guitare" guitare classique ou chanson ? Juste entre les deux mon bon..

Attention, voici un album pour lequel toute remarque désobligeante serait bien mal vécue par ma petite personne... Il s' agit d' adaptations de 26 immenses chansons françaises par un des plus grands guitaristes classiques actuel, à savoir Roland Dyens donc.

La musique contemporaine est souvent jugée comme élitiste voire inécoutable, quelquefois à juste titre et les récitals de guitaristes actuels ne font pas exception en général...Réjouissez-vous car ici, la technique HALLUCINANTE du guitariste/compositeur n' est au service que de l' émotion, et surtout de ces mélodies que l' on croyait déjà connaitre. Mettez-vous du coté de l' amateur de chanson, et vous serez subjugué par l' interprétation qui retranscrit les moindres nuances de ces chef d' oeuvre, laissez-vous aller du coté du mélomane, et vous découvrirez des trésors de swing, de clarté mélodique et de maitrise de l' instrument... Un régal, certaines pièces comme "La chanson des vieux amants", ou "Sa jeunesse", versent irrésistiblement du coté Sud-américain, "Cécile ma fille" se voit jazzifié divinement, et l' on rit preque avec "La java des bombes atomiques"... Il ne sert à rien de citer tous les morceaux, ils méritent tous d' etre écoutés...

Et puisqu' un exemple vaut parfois mieux que des paroles... En voici un petit extrait. Le premier qui me donne le nom de l' original a gagné !


podcast

Echelle de facilité d' écoute

Rythme 3/5: Pas mal de petites idées qui mettent l' oreille en éveil..

Mélodies 5/5: Ecoutez les, vous pouvez chantez avec la guitare! Elles passent des graves à l' aigu comme si de rien n' était... Un régal pour les guitaristes...

Longueur des morceaux 4/5: Peu de débordements du format "original", les morceaux les plus longs sont aussi bon que les autres.

Paroles: Vous les connaissez déjà !

Passerelle vers Chanson, guitare classique, musique classique...

Disque d' apéritif , laissez vos invités découvrir les titres !