Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/07/2006

Sixteen Horsepower "Olden" la danse des éperons psychédélique

medium_olden1113821747959105.gifUne nouvelle fois, je fais un petit écart en présentant une compilation dans ce blog. Mais c' est moi qui dirige le bouzin, je fais ce que je veux.

Sixteen Horsepower est un groupe de cowboys qui font un rock rêche comme un vieux jean et envoutant comme une veillée chez le chaman indien d' à côté. Une rythmique de base est multilpliée et les autres instruments viennent construire par-dessus des chansons mi-blues mi folk hallucinées chantées par un "Tom Yorke" sous double dose de Lexomil* . On a le choix entre adorer et détester, mais si vous n' aimez pas cet extrait, vous aurez peu de chance d' aimer le reste de la production de ce groupe atypique qui s' est séparé en 2003. Peut-etre était-ce aussi pour eux la fin de l' épopée du far west.

Ces morceaux se retrouvent sur leurs précédents albums, mais pour découvrir ces allumés, ce "Olden" est parfait.

American Wheeze 


podcast


Echelle de facilité d' écoute

Rythme 5/5: Ideal pour danser autour du feu de camp

mélodies 3/5: Pas géniales mais entêtantes, voilà leur force

longueur des morceaux 4/5: Rien à ajouter

Paroles: je vais peut-etre arrêter d' essayer de parler des paroles, soit y' en a pas, soit je les comprends pas !

Passerelle vers Rock indépendant, country 

28/06/2006

Serge Gainsbourg "Histoire de Mélody Nelson" Et le génie se pose sur la chanson française

medium_melody.2.jpgEncore une chronique un peu inutile. "Histoire de Mélody Nelson" est un disque porté aux nues partout dans le monde. On ne compte plus les artistes rock d' aujourd' hui qui se repassent cet album mythique en boucle... Et si il ne faut avoir qu' un seul disque de l' homme à la tête de chou, c' est celui-ci.

Pourquoi ?

Des arrangements de cordes dignes de William Sheller, par Jean-Claude Vannier, des lignes de basses venues d' outre-tombe, les textes d' une poésie fine et pas encore ampoulée de l' auteur, la figure diaphane de Jane Birkin qui fait planer un mystérieux parfum d' amours interdites sur le tout (Quatorze automnes et quinze étés..c' est un peu court ma petite non ?): Le tout forme un disque majeur, incontournable, la quintessence même de Gainsbourg qui se met en phase avec le génial foisonnement musical du début des années 70, décidément, il y avait quelque chose de magique à cette époque, quelle substance flottait donc dans l' air ?

Ballade de Mélody Nelson 


podcast

En Melody (instrumental d' anthologie)


podcast

Echelle de facilité d' écoute 

Rythme 4/5: Un groove divin, porte la voix de Gainsbourg, hypnotique

Mélodies 3/5: Entre divines comptines et élécubrations plus obscures

Longueur des morceaux 3/5: 5 pépites courtes entre deux morceaux plus long d' anthologie: Melody et Cargo Culte, à écouter en se laissant porter doucement par cette ambiance singulière..

Paroles: Serge Gainsbourg au sommet de son art, il tombera plus tard dans une certaine facilité.. 

Passerelle vers Chanson française, rock, album concept 

17/06/2006

The Who "Tommy" Opéra-rock d' anthologie

medium_who.jpgThe Who est peut-etre le groupe anglais des années 60 dont l' étoile a le plus pali ces derniers temps. Tout le monde ne jure plus que par les Beatles ou les Rolling Stones. Pourtant ce groupe a bel et bien révolutionné le monde de la musique en inventant en 1969 à la fois le concept-album et l' opéra-rock avec Tommy.

Les Who c' est surtout un chanteur à la belle gueule (Daltrey), un batteur authentiquement fou (Keith Moon) et un guitariste génial qui a notamment mis à la mode le célèbre jeu de guitare en moulinets bras tendus. Comme job accessoire, les membres du groupe pétaient tous leurs instruments sur scène...

Tommy est le chef d' oeuvre de Townshend le guitariste. Sublime fable d'un enfant sourd et aveugle qui devient champion de flipper et fascine le monde. Question musique, une idée par morceau, avec en prime le sublime "Pinball Wizzard" et son intro d' anthologie, mais tout l' album est à l' avenant, une densité incroyable, pas un seul temps faible.

Pinball Wizzard 


podcast

Echelle de facilité d' écoute

Rythme 5/5: du rock !

Mélodies 4/5: belles et simples

Longueur des morceaux 4/5: morceaux courts et efficaces

paroles: une vraie histoire originale, avec en prime un bel exemple de conversion hystérique dans l' histoire de ce garçon qui devient aveugle car il ne faut pas qu' il ai vu quelque chose... 

Passerelle vers rock, concept-album, opéra-rock 

medium_B0002Z7T6Q.01.MZZZZZZZ.jpgEnfin un petit d' un bijou de psychédélisme barré: Tommy le film... Daltrey s' y révèle étonnament convaincant ! Et des guest-stars comme s' il en pleuvait...Tinan Turner et pretresse "acide", Eric Clapton en pretre, et surtout un Elton John  monté sur platform shoes qui interprète un Pinball Wizzard d' anthologie... Quelques binouzes sont néanmoins fortement recommandées pour apprécier la quintessence de ce film... ;-)

 

 

 

 

07/05/2006

Supertramp "Supertramp" Des débuts incroyables !

Supertramp, groupe connu partout dans le monde pour avoir délivré le tubesque "Breakfast in America" en 1979 a débuté sa carrière en 1970 dans l' indifférence quasi-totale. On dit même que leur premier concert parisien s' est déroulé devant une foule en délire de... 14 spectateurs !

Si on écoute ce disque, on peut légitimement se demander pourquoi, il s' agit pour moi de leur meilleur album: des mélodies déjà inévitables, des bons passages rock et, bien dans l' air du temps alors, un morceau de douze minutes absolument génial. Je ne saurais trop vous conseiller d' y jeter une petite oreille, il y a ici les bases qui feront de ce groupe le monument du pop rock mélodique des années 70 (avec notamment les albums "Crime of the Century" et "Even in the quietest moments" ); Mais ici cette finesse presque sophistiquée est mélangée avec bonheur avec la fougue de la jeunesse, la classe quoi !

It's a long road
podcast

Echelle de facilité d' écoute

Rythme 3/5: Quelques éculubrations un peu spatiales dans le dernier morceau, c' est tout

Mélodies 5/5: Déjà le "petit plus" Supertramp. Hodgson et Davies montrent déjà tout leur talent et en plus, les voix suivent.

Longueur des morceau 2/5: Quelques morceaux un peu plus longs, mais ce sont les seventies, ca fait tout le charme !

paroles:.... en anglais !

Passerelle vers: rock, rock progressif, années 70.

28/04/2006

Deep Purple "Made in Japan" Le Live de la mort qui tue !

Ce disque n' est peut-être pas à proprement parler très facile d' accès puisqu' il y a dedans des vrais grands morceaux de parfois plus de 20 minutes. Et dans ces morceaux, parfois des bons vieux passages hallucinés. Mais s' il ne fallait conseiller qu' un seul disque en live, ce serait lui et comme en plus, Deep Purple est avec Led Zeppelin un groupe qui permet de découvrir le hard-rock, je ne pouvais pas ne pas en parler.

Donc "Made in Japan", monument indestructible du rock, fruit d' une tournée de folie en 1972 au pays du Soleil Levant. Musiciens au sommet, Blackmore (solo de guitare d' anthologie sur Highway Star), Glover, Lord (délire sur Space Truckin' ), Paice et la voix de Gillian pour couronner le tout. 7 plages indiscutables, avec évidemment l' inévitable Child in time, à écouter très fort le soir dans le noir, en guettant tout inquiet le coup de feu qui déchire la musique aux 2/3 du morceau, suicide d' une fan japonaise énamourée qui n' a pas pu avoir de place m' a t' on dit (est-ce vrai ?). A entendre ce qu' elle manque, on la comprendrait presque.

Highway Star (bien compressé, mais çà passe quand même .. Quel pied !)


podcast

Echelle de facilité d' écoute

rythme 3/5: du rock à la base quand ca part pas en délire complet

mélodies 4/5: des riffs de folie, la voix de Gillian est un bijou aussi

Longueur des morceaux 1/5: Bon c' est un vrai Live !

Paroles bien dans l' esprit 70's

Passerelle vers Rock, Hard rock, années 70