Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2010

Les 5 morceaux qu'ils faut connaitre pour regarder M6

m6.gifParmi mes nombreux vices, je dois avouer que j'adore regarder les émissions de télé-réalité. N'essayez pas de me prendre en défaut, je suis incollable. "Maman cherche l'amour dans le pré", "Top Chef", "Pékin Express", "Le chantier", je suis tout ! Et si les ficelles de ces émissions sont toujours aussi grosses (mais c'est pas grave, on regarde pour se payer la tête des candidats), il faut bien admettre qu'au niveau de la programmation musicale, c'ets pas l'overdose d'inventivité. On tourne toujours autour des même scies. Faisons un point !

Evidemment, tout est un peu caricatural. Et il y a beaucoup d'autres musiques qui illustrent les différents sujets. d'ailleurs, la preuve il y a peu, pour illustrer des images d'Amérique du Sud, on a mis du flamenco. La pure classe. Mais revenons à nos agneaux:

1. Keane "Somewhere Only We Know"

La découverte de l'autre, le départ nostalgique mais heureux, la séparation à l'amiable.

Situations: Ils se frôlent la main par hasard / Damidot a fait une chambre horrible pour la petite dernière mais on n'a pas les moyens de se plaindre / Marcel a loupé sa béchamel, il est logiquement éliminé de Top-Chef

A force de nous gaver de cette chanson que j'aime beaucoup, je dois l'admettre, on va finir par la vomir. Les bons sentiments prennent le dessus, c'est la folie !

 

2. James Blunt  un tube vomitif au choix entre "Goodbye my Lover" et "You're Beautiful"

Chantilly à tous les étages, situation inextricable, ou tu chiales ou tu zappes.

Situations: Tiens, Papa est de retour après 25 ans d'absence / Le test de grossesse est positif / Rateau monumental pour le moche et timide, on est tous plié de rire.

 

 

Attention, James Blunt, il a fait la guerre et il a décidé de se mettre à la chanson après. C'est un écorché vif, malheureusement, ce n'est qu'une image (copyright "dictionnaire de la mauvaise fois musicale")

 

3. Coldplay "Viva la Vida"

La joie, le Kif ultime, la banane pour tous.

Situation: Maryline s'éclate en conduisant le tracteur de Jean-Louis / Kevin a fait tout seul dans le pot / L'esprit d'équipe est plus fort que les rivalités individuelles

Bon, sur un plan purement musical,le melonneux Satriani se croie autorisé à parler de plagiat pour l'utilisation d'une suite d'accord préhistorique. Ce morceau est imparable.

 

4. Pink Floyd "Money"

La spéciale CAPITAL

Situation: Et une fosse septique, combien ça coute vraiment à l'usage ? Comment sont rémunérés les artistes de rue ? Quelle ristourne je peux espérer pour ma nouvelle Twingo ?

Morceau mythique, qui a l'avantage d'être très parlant !!

5. Sia "Breathe Me"

Et là c'est le drame / Apocalypse télévisuelle

Situation: Mémé est décédée, Tata a perdu un bras / Ca avait bien commencé, mais en fait Patrice est un grand connard, comme tous les hommes / On ne se reverra jamais mais on fait comme si.

 

Pour tous les fans de LA série "Six Feet Under", l'utilisation jusqu'à l'outrance de ce thème devient nauséabonde. A jamais associée à la scène finale d'une saga inégalable, elle est asaisonnée à toutes les humeurs par des programmateurs à la culture musicale jouant avec le néant. Si ces sombres blaireaux pouvaient arrêter ça serait aussi bien.

Et sur ce, à bientôtôt !

 

10/04/2010

Marvin "Hangover the Top" - Brutal Healing

MARVIN_Hangover The Top_CD.jpgIls sont jeunes, ils sont du Sud, ils sont de Montpeul'

Ils jouent du rock, du vrai, du musclé, mais d'aujourd'hui. Antidote aux groupes de minets à Manoeuvre qui se prennent pour les Stones, Marvin outrepasse toutes les classifications pour crier son isolent et juvénile talent dans les oreilles de ce qui le veulent. Du vocoder, des riffs cradingues, des délires électroniques, le tout en quarante minutes à faire fondre les amplis.

Assurément un des disques de l'année 2010, allez-y, foncez, achetez !

07/04/2010

Jacques Marchais, René-Louis Lafforgue, Gribouille, Jacques Debronckart et les autres: Collier de barbe et pipe en bois, le point chanson française d'autrefois.

Cet article, fait suite à une demande personnelle d'une lectrice fidèle, nouvellement adepte de Jean-Paul Marchant qui m'a fait une demande expresse de chanson française. Etant donné que je suis incapable de résister à de telles demandes, je m'éxécute avec une petite sélection de petits morceaux perdus que j'affectionne particulièrement.

Et enlaffor.jpgcore plus particulièrement, j'aime les chansons de René-Louis Lafforgue. Disparu avant ses quarantes ans, dans un accident de voiture, il n'aura que peu fait profiter le monde de sa gouaille et de sa poésie de la rue. Plus que de l'admiration j'ai de la tendresse pour lui, comme il l'écrit dans "T'es bath, Môme !": Mon coeur fait le beau comme un gros chien quand j'entends sa voix.

T'es bath, Môme !
podcast

Noël en mer

Rien qu'à l'écouter, j'ai presque besoin d'enfiler un ciré !

podcast

Au-delà de cette affection toute irrationnelle, je me suis aussi récemment découvert une vraie curiosité pour ce qu'on pourrait appeler la chanson française à l'ancienne. La voix en avant, la diction un rien théatrale et la grammaire impeccable, un accompagnement qui semble simple mais où souvent, les cordes et les orgues s'entremêlent dans des contrepoints sur mesure. Si je comprends qu'il est illusoire de souhaiter son retour sur le devant de la scène et encore plus de prôner sa supériorité (supposée) sur la production d'aujourd'hui, j'aime me replonger dans cet univers. Quelques périgrinations en vide-grenier m'ont permis de dénicher ces vinyles, d'artistes relativement méconnus qui méritent au moins un petit hommage. En délaissant volontairement les plus grands noms, je vous propose donc une petite sélection, en espérant avoir répondu de manière adéquate à mon admiratrice-mystère.


Gribouille - Dieu Julie

Brr, cette froide description d'une vieille fille me fascine autant qu'elle me dérange un peu. Donc j'aime encore plus.
podcast

Christian Arabian - Une chanson d'amour (n'oublions pas les thèmes connus ^^)
podcast

Jacques Marchais - Chanson pour la nommer
podcast

Jacques Debronckart - J'suis heureux

Superbes arrangements, interrogation plus que jamais d'actualité et témoignage de l'époque (ah les deux chaînes sur sa télé ^^), la trilogie gagnante !
podcast

Christine Oriol - La mer regarde ailleurs
podcast

Etant donné que ces morceaux sont difficilement trouvables, si quelques uns veulent que je les partage, ca peux être envisageable. N'hésitez pas à me faire signe ^^

 

 

 

 

02/04/2010

Ben Sidran "Dylan Different" L'ours et Zimmerman

Sidran_DylanCover.jpgIl faut parfois savoir admettre son ignorance. Et concernant Bob Dylan, je dois bien avouer que malgré tout le respect et l'aura qui l'entoure, je reste encore un novice. Pas le temps (ni l'envie) de me plonger dans ses disques, pas le temps (ni l'envie) de m'interesser à sa vie. Pour l'un des chanteurs majeurs du vingtième siècle, ça fait peu quand on aspire à la connaissance musicale la plus complète. Je ne saurais donc trop remercier Ben Sidran de me permettre avec son dernier disque-hommage au maître d'éclairer son oeuvre avec talent pour mieux la mettre en valeur.

D'abord, il y a sa voix, grave et profonde par rapport à celle plutôt nasillarde de Bob Dylan, on croirait entendre Leonard Cohen à son meilleur, ensuite les arrangements tout en douceur et en claviers vintage qui donnent souvent une petite touche soul à l'ensemble. Pour un peu, on croirait que ces hymnes engagés ont été écrits pour les crooners noirs des années 70. Enfin, il y a le respect des chansons, les textes qui se dégagent avec classe de la musique et le choix de titres qui se lient parfaitement entre eux.

Même si je ne sais pas vraiment si j'adore ce disque, je sais qu'il m'intrigue, qu'il me parle, qu'il m'incitera bien un jour à écouter un album de Dylan en entier. C'est déjà beaucoup et c'est obligatoirement bon signe.

Knockin' On Heaven's Door

Sidran milite pour le retour du slow dans les discothèques. Un véritable appel au collé-serré de fin de soirée. Tout en retenue, quelques compagnons de voix, un saxo qui chiale... Parfait !
podcast

Ballad Of A Thin Man
podcast

 

 

04/02/2010

Doit-on acheter des mauvais disques pour la bonne cause ?

Un tremblement de terre sur Haiti le 12, trente chanteurs, chanteuses et un Michel Drucker tout en compassion en T-shirt siglé le 15, et le disque qui sort dans la foulée ! Ce ne tient plus de la réaction mais plutôt du réflexe, le monde va mal, on peut pas faire grand chose, mais au moins on va chanter pour la bonne cause à en faire péter les murs du studio.

 

L'exercice n'est d'ailleurs pas vraiment une chanson, c'est plus un hymne, un lavage de cerveau tout en sucre, la Marseillaise et l'Internationale réunies pour la charité. La musique: y'en a pas, les chanteurs: miséricorde de supermarché et rimes en toc (Grand Corps Malade en pleine forme), emballé c'est pesé courez tous acheter le single qui va sauver Haïti. Dans les années 80, Renaud et ses amis chantaient que l'Ethiopie mourrait peu à peu en beuglant "C'est beaucoup et c'est bien peu, c'est bien peuuuuuuuuu". Et bien non, pour qui aime un tout petit peu la musique, ce n'est pas beaucoup de sortir un disque comme ça, c'est juste indigne. Comment s'étonner du peu de considération de la population pour l'art musical quand ceux qui sont sensés le défendre sont prêts à mettre sur le marché de telles médiocrités serait-ce pour la bonne cause ? Haïti se désolait avant le seisme, dans six mois tout le monde aura oublié ce qui s'est passé, si ce pays a besoin d'aide ce n'est pas ponctuellement.

Mais la musique est maintenant un produit. Horriblement commun, bradé, banal. Seulement pour moi, la musique est plus qu'un prétexte qui permet à la fois de se donner bonne conscience et de montrer sa tronche (salut Ophélie, tu vas bien ? Ca faisait un bail !), quitte à faire une action symbolique, la prochaine fois, ne la mêlez pas à ça, ou alors, faites le bien.