Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/12/2010

Facilelamusique la 200e !

Project200_logo_W.jpgCe petit blog personnel et sans prétention arrive déjà à sa 200e note. Mine de rien, et même si il est alimenté à une fréquence plus qu'irrégulière et insuffisante, je m'étonne en toute fausse modestie de continuer à le trouver plutôt sympathique. Mes grands élans de notation sont tombés dans les nues, je parle sans aucun doute de musique de moins en moins facile, mais rétrospectivement, je dois dire que je ne renie rien ou si peu de ces petits moments.

Il y a bien des choses qui me chiffonnent, comme la forme quasiment archéologique et pas du tout web 2.0 du lieu que je vous fait subir ^^.... Ou alors savoir que les fichiers mis en écoute ici pour aider simplement à la découverte semblent allégrement piratés (super les gars, c'est du 128...) ou transformés en sonnerie de portable par exemple. Avoir peu de retour aussi ça peut parfois un peu démobiliser. Quoiqu'on en dise, on n'écrit jamais totalement pour soi, on aimerait recevoir des messages de fans énamourées vous criant leur remerciements. Mais finalement, on peut aussi considérer celà comme une grande qualité: pas de débats stériles, pas de réactions hallucinées, pas de "Moi je etc...". Et j'aime ça. Tous les jours, environ cinquante personnes se perdent volontairement ou non ici-bas. Je les remercie donc encore toutes, et je leur souhaite de trouver ce qu'elles cherchent, où mieux encore, ce qu'elles ne cherchent pas. Et je risque aussi de continuer un petit moment, je viens de repayer la facture !

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Et comme, c'est quand même un blog de musique ici, un petit extrait bien à son image, naif, mal enregistré mais charmant d'Alain Goraguer issu de la bande originale du film "Les Portes de Feu". Avec un peu d'imagination, on dirait une chanson d'anniversaire ^^


podcast

 

23/12/2009

Sylvia Desayles "Seville" 2'35 de douceur

desayles.jpgDe Sylvia Desayles, je ne sais rien. Elle est américaine, elle a débarqué en France au milieu des années 60 et a enregistré ce disque avec des musiciens du cru qui sont tombés sous son charme. Son grain de voix et ses belles envolées ne devaient évidemment pas laisser indifférent ceux qui l'écoutaient. Et puis, comme tant d'autres, elle a disparu. D'elle, il ne reste que ce disque, ces reprises de grands thèmes suaves ("The Look of Love" entre autres) et ces airs créés pour sa voix. Au terme de l'album "Seville" vient endormir l'auditeur, on sent l'Andalousie, la basse hypnotique, les nuits chaudes de l'Espagne, la désillusion de l'amour.

Sans que je ne sache vraiment pourquoi, cette chanson me fascine, me donne envie de voir Seville, de sentir ce désespoir discret qui transpire de la voix de Sylvia Desayles, à jamais oubliée mais qui me semble pourtant si proche... (Désolé pour la qualité de l'enregistrement, le disque accuse un peu aussi ses 42 années...)


podcast