Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2008

Perceval music "Dormir Sommeil" j'ai fait une sieste dans une clairière en acier

1787407933.2.jpgC'est un disque qui commence par une jolie voix qui nous dit "Dormir Sommeil" et qui quelques dizaines de minutes plus tard, nous ordonne de nous réveiller. Entre les deux suaves messages, un onirisme tout en verre et en déambulations aléatoires s'empare de vous. Dans ce rêve, le coup de poing cotoie les caresses, un clavecin en s'éclipsant devise avec les guitares électriques qui s'emparent de la scène.

Curieuse chimère des délires d'un guitariste de rock post-mathématique (le groupe Chevreuil pour les initiés) avec sa propre mythologie baroque et ses rencontres artistiques diverses, ce disque qui semble venir d'un autre lieu à la fois glacial et attirant et d'un autre âge règle son compte au conformisme avec aisance. Il y a de la sueur, du charbon et de la poudre magique dans l'air et j'aime çà.

Attention groupe français, musique un peu atypique, bougez-vous les pieds et le porte-euros...

Velasquez
podcast

Coco Braise
podcast


Echelle de facilité d'écoute

Rythme 2/5: No pain, no gain !

Mélodies 2/5: plus ambiances que mélodies

Longueur des morceaux 4/5: C'est concis, c'est bon

Passerelle vers post-rock, math-rock et vers des endroits enchantés