Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2006

Fabulous Trobadors "Duels de tchatche" occitan, bagoût et apéro festif


medium_11447530_M.jpgIl est peut-etre un peu tard pour conseiller un disque d' apéro pour l' été, mais celui-ci a bercé pas mal de moments agréables de ma vie, Kro dans une main, Curly dans l' autre et des copains tout autour.

Donc les Fabulous trobadors, sont des troubadours occitans qui tchatchent à fond sur bonne ligne de basse et des petites percus. Les paroles sont marrantes et restent assez peu politiquement engagées pour l' on puisse les approuver sans se sentir repris par un quelconque courant politique (Les Zebda, pas la peine de vous cacher, c' est à vous que je pense).

Soit on aime, et alors on adore, soit on aime pas, et les simples extraits ici disponibles font vite vous suffire. Cependant au milieu de ce disque de tchatche se trouve une des plus belles chansons françaises.. "Demain, Demain", donc rien que pour celà, çà vaut le détour.

 

Demain, demain


podcast

 Y' a des garçons 


podcast

Echelle de facilité d' écoute

Rythme 5/5: C' est pire que de la transe Gnawa...

Mélodies 2/5: moitié parlé, moitié chanté (Aaah.. Demain, c' est la terre promise....). Faut aimer le slam.

Longueur des morceaux 3/5: Quelques longs délires, dont 12 minutes de rime en "-ment"... pas indispensables selon moi

Paroles 5/5: joyeuses, simples, jeu de mots à foison. Ca poutre !

Passerelle vers slam, occitan, world musique, chanson 

 

 

 

24/07/2006

Leonard Cohen "New skin for old ceremony", c' est beau la poésie en chanson

medium_1417174.jpg Incroyable mais vrai, ce disque date de 1974.. Tant de chefs d' oeuvre ont paru cette année que celà devient intrigant. 

Le Canada peut se targuer d' héberger 2 des plus grands "songwriters" du siècle passé, j' ai déjà parlé de Neil Young (On the Beach... 1974 !), il semble normal de mettre un peu en avant l' immense Leonard Cohen. Poête boheme, balladant ses rimes et ses petites histoires au gré de chansons toujours magnifiques de simplicité, Guitare, basse et souvent des cordes qui viennent donner à l' ensemble un tour si magique.

Sur ce disque, des incontournables "Who by fire", "Lover, lover, lover", "Chelsea hotel" ou encore "Is this what you wanted ". Rien à jeter vraiment, même la pochette est sublime.

 

Lover, lover, lover


podcast


Who by fire 


podcast

 

Echelle de facilité d' écoute 

Rythme 4/5: des chansons, aux rythmes simples 

Mélodies 4/5: aussi simples que jolies

longueur des morceaux 5/5: pas de longueur, que du bonheur

paroles 5/5: Que dire de quelqu' un qui est capable d' écrire "And is this what you wanted to live in a house that is haunted by the ghosts of you and me... ". Moi, ça me laisse beat d' admiration.

Passerelle vers chanson, songwriters

 

 

22/07/2006

Aphrodite's Child "666" Géniales années 70, même Demis Roussos assurait comme un Dieu !

medium_666.2.jpg1971, Aphrodite' s Child groupe grec déjà connu pour avoir sorti des slows monumentaux comme "Rain and tears" (merci Pachelbel) ou "It's five o'clock" décide de se lancer dans un album concept sur l' apocalypse de Saint-Jean. Vraisemblablement inspirés par l' émulation musicale d' alors, le résultat est stupéfiant dans tous les sens du terme !

Demis Roussos, sa grosse basse et sa grosse voix, Vangelis (oui celui des Chariots de Feu et de 1492...), ses claviers multiples et son sens de la mélodie et un guitariste dont j' ai oublié le nom mais pas la qualité de ses interventions délivrent un mélange de rock, de pop, d' improvisation et de pas mal de folie incontournable. Assez décousu, parfois obscur, mais souvent génial ce disque mérite le détour, ne serait-ce que pour les 8 minutes de cris orgasmiques d' Irene Papas... délirant je vous dis...

Comme extraits:

Babylon, premier morceau survolté de ce disque 


podcast 


The Four Horsemen


podcast

 

Echelle de facilité d' écoute

Rythme 2/5: faut être prêt à etre surpris

Mélodies 3/5: entre génie et folie...

longueur des morceaux 2/5: entre 1 minute et un quart d' heure.. ca laisse le choix

Passerelle vers rock, psychedelisme 

 

 

21/07/2006

Sixteen Horsepower "Olden" la danse des éperons psychédélique

medium_olden1113821747959105.gifUne nouvelle fois, je fais un petit écart en présentant une compilation dans ce blog. Mais c' est moi qui dirige le bouzin, je fais ce que je veux.

Sixteen Horsepower est un groupe de cowboys qui font un rock rêche comme un vieux jean et envoutant comme une veillée chez le chaman indien d' à côté. Une rythmique de base est multilpliée et les autres instruments viennent construire par-dessus des chansons mi-blues mi folk hallucinées chantées par un "Tom Yorke" sous double dose de Lexomil* . On a le choix entre adorer et détester, mais si vous n' aimez pas cet extrait, vous aurez peu de chance d' aimer le reste de la production de ce groupe atypique qui s' est séparé en 2003. Peut-etre était-ce aussi pour eux la fin de l' épopée du far west.

Ces morceaux se retrouvent sur leurs précédents albums, mais pour découvrir ces allumés, ce "Olden" est parfait.

American Wheeze 


podcast


Echelle de facilité d' écoute

Rythme 5/5: Ideal pour danser autour du feu de camp

mélodies 3/5: Pas géniales mais entêtantes, voilà leur force

longueur des morceaux 4/5: Rien à ajouter

Paroles: je vais peut-etre arrêter d' essayer de parler des paroles, soit y' en a pas, soit je les comprends pas !

Passerelle vers Rock indépendant, country 

19/07/2006

David Krakauer "Bubbemeises, Lies my gramma told me" Hip-hop Klezmer Madness

medium_bubbe_2.JPGSi un jour on devait mettre en avant le métissage musical, je planterais ce CD bien en évidence. Krakauer est un clarinettiste Klezmer (la musique traditionnelle juive: mélange joyeux, dansant, profond, enfin bref déjà métissée à elle toute seule !). Ses envolées lyriques en apnée, entre Coltrane et Bechett, fascinaient déjà un public curieux et ouvert, mais voici que depuis plusieurs années Krakauer laisse les clefs du fourgon musical à un jeune Canadien de 20 ans, DJ de son état, le bien nommé Socalled... Après un Live à Cracovie ebouriffant, ils reviennent, toujours accompagnés d' une guitariste électrofunky et d' un accordéonniste nous délivrer ce missile inclassable/

Samples, clarinette en fusion, riffs de malade et hip-hop juif, rien ne nous sera épargné avec ce CD qui fait la gloire du label français "Label bleu". C' est du "satisfaction garantie", si vous achetez ce disque et êtes déçu, je vous rembourse !

Bubbemeises


podcast

B flat a la Socalled


podcast


Echelle de facilité d' écoute:

rythme 4/5: samples efficaces, du lourd

mélodies 3/5: enjouées, efficaces, parfois un peu noyées dans le grand barnum orgasmique !

longueur des morceaux 3/5: pas de trop long délire, pistes de longueur conséquente néanmoins, autour des 5 à 6 minutes

paroles: non !

Passerelle vers World music, jazz, électro, hip-hop et un peu tout ce que vous voulez !