Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2007

"Sergio et Odair Assad play Rameau, Scarlatti, Bach, Couperin" Le clavecin, c' est beau, surtout joué à la guitare

7b6439aeee50bb720480c60536f7d1b8.jpgLa musique de la cour, les musiciens les plus talenteux aux ordres des monarques, le tout adapté avec brio par deux frères brésiliens virtuoses de la guitare, voici le programme de cette petite virée tout en douceur.

Constitué de pièces courtes, souvent axées sur des mélodies accessibles et mémorisables en l' instant, ce recueil respire la fraicheur mais aussi l' audace. Les duos de guitare tout comme le piano à quatre mains, requiert une osmose quasi-complète de la part des protagonistes. Ici, les deux musiciens sont frères (Alexandre Lagioya et Ida Presti étaient eux mariés), se connaissent s' anticipent, s' amusent avec les lignes des partitions avec une telle facilité qu' on en oublierait presque la difficulté de l' interprétation et surtout de l' adaptation de telles compositions.

Sergio et Odair Assad - Les Cyclopes (Rameau)
podcast
 

ddb4c2b4d004d8ce9a5c25b96bf83ffb.jpgMais la reprise ne doit pas faire oublier l' original. Les sonorités métalliques du clavecin, les ornenements nombreux peuvent parfois rappeler des musiques plus modernes et surtout plus violentes. Le graal du clavecin,ce sont évidemment les sonates de Domenico Scarlatti, lequel n' en composa pas moins de... 555 ! Scott Ross claveciniste émérite en interpréta la totalité.. Mais je ne peux resister à l' envie de vous faire partager une vison plus énergique de cette musique. Interprétée ici par Pierre Hantaï. Modernité violence tout y est.

 Pierre Hantaï - Sonate K141 (Scarlatti)
podcast


Echelle de facilité d' écoute

longueur des morceaus 4/5: Rarement plus de 5 minutes

Mélodies 4/5: Tout l' art des grands maitres en 23 étapes

Rythme 3/5: Rien de rédhibitoire

Passerelle vers clavecin, musique classique, guitare classique 

26/05/2007

Tom Waits "Orphans" - Raymond Carver "Les vitamines du bonheur".... L' Amérique profonde gronde...

Lecture / Ecoute.. Lire en musique, impensable pour certains, indispensable pour d' autres dont je fais partie. On pourra dire que la musique empêche de se concentrer sur la lecture. Certes, mais il n' est pas interdit de s'interrompre quelques secondes pour mieux replonger ensuite dans les lignes. Soyons hédonistes, prenons notre temps, la musique comme la littérature ne sont pas des compéttions, ce sont des histoires d' atmosphères..

L' art subtil du lecteur ou de l' auditeur consiste donc à l' association d' ambiances entre ces deux univers pour n' en ressortir qu' encore plus comblé donc...

34108a651018e44b50774ec5e8610adc.jpgPour commencer, j' insiste sur deux figures d' une Amerique désabusée, une Amérique plutôt rurale, blanche mais qui fume, qui boit trop, qui se réveille avec la gueule de bois mais qui remet çà le soir même.  Bien qu' un peu rangé des voitures depuis quelques années, Tom Waits, troubadour magnifique à la voix d' outre-tombe s' impose. Son dernier triple (!!!) album Orphans: Brawlers, Bawlers and Bastards, catalogue magique de presque 60 morceaux qui vogue entre sérénades nostalgiques, banjos et violons un peu cajuns et hallucinations soniques plus abstraites est d' une richesse impressionnante. Avec un tel album, Tom Waits s' installe tout en haut, à ses cotés, pas grand monde: Neil Young, Leonard Cohen, Sprinsteen ou Dylan...

 

You can never hold back spring 

 
podcast

 The long Way home

podcast
 

Et que lire avec Tom Waits en fond sonore ?

 

903ecf6b4b93db6f9bfa51a8546527d2.jpg98d5727f3385dcc2ce431c5da5acdb57.jpgQuoi de mieux que son quasi-alter-ego Raymond Carver... Bon vieux fumeur qui s' en tira avc un cancer des poumons à cinquante ans et narrateur incroyable des petites histoires de l' Amérique dite profonde.. Un ex-amour qui vous prend en pitié, une rage de dents qui s' éternise, des représentants de commerce pathétiques, voici des échantillons de l' univers de Carver qui en quelques nouvelles m' a souvent ému plus que bien d' autres longues fresques romanesques qui font bien sur l' étagère...

Deux recueils "Les vitamines du bonheur" et "Tais-toi, je t' en prie"- un titre qui résumerait à lui seul ce génial narrateur du quotidien - Deux indispensables, le mieux est encore de ne pas choisir et de lire les deux.

 

 

 

 

25/05/2007

Dominique A "L' horizon", William Sheller "Le Capitaine", deux chansons de marins qui voguent bien

56307890d7ee44189f13cfca5a0449bb.jpgA force d' acheter trop de disques, on en oublie de bien les écouter. C' est ce qui m'est arrivé récemment avec L' Horizon, dernier disque de Dominique A dont j' ai déjà dit tout le bien possible, un des seuls à surnager dans la chanson française. Ici, c' est du Dominique puissance 10, cohérence de la musique qui tourne presque au post-rock vers la fin, voix impeccable, et paroles étranges mystiques et poétiques. Une petite nouvelle nouvelle en sept minutes, où il n' est bizarrement pas question du dernier horoscope de Biba.

Dominique A - L' Horizon - extrait de l' album "L' horizon

 
podcast

 

 

5b833cacc26985380b3de6e3d383363c.jpgEt à être transporté ainsi par le rythme des vagues, j' ai repensé à une de mes chansons préférées de William Sheller, un des derniers surnageants de la chanson lui aussi... Le capitaine... Ici en version en public au théâtre des Champs-Elysées. L' orchestre donne la pulsation au vaisseau imaginaire qui part on ne sait vers où... J' adore.. 

William Sheller Live au Théâtre des champs-Elysées - Le capitaine 


podcast
 

18/05/2007

"Hamlet thème et variation" La baffe de l' année en grand format

medium_inconnu.jpgFaisons court, faisons bien. Je viens de tomber cet après-midi par hasard sur un disque que je considère comme exceptionnel: Hamlet, thème et variation n' est rien moins qu' un mélange de la célèbre pièce de Shakespeare, de l' abstract hip-hop, du jazz avec François Jeanneau et de la musique classique avec un quatuor à cordes qui vient lui aussi participer à la fête par intermittence. Bande son de représentations qui devaient également bien valoir le déplacement...

Décidemment, je vais finira par ne me fier plus qu' à mon simple instinct pour choisir mes futurs achats! Absolument inclassable, ambitieux, prétentieux ce disque m' emplit de joie. Et je pense même qu' il est parfait pour entrer dans le monde du hip-hop... ou bien de Shakespeare. C' est bon, j' ai encore foi en la musique tant que de telles oeuvres arriveront à mes oreilles.. 

 

Thème et variations... Vos oreilles y croient ou pas ? 


podcast


Le Poison: 1000 bruits 


podcast

 

Et parmi ce qu' il y a aussi, évidemment Etre ou bien Une conversation de fossoyeurs inoubliable... 

Etape N° 3, l' improvisation kezkecé ? Instant Project Didgeridoo

medium_cover.jpgImproviser sur une grille d' accord de blues, c' est bien, mais ce n' est pas très motivant. Improviser avec juste un didgeridoo pour partenaire et aucune répétition avant, voilà qui est plus stimulant !

Ce sont ces rencontres au coeur de la musique qui sont à la base de ce superbe ensemble CD / DVD. 9 musiciens vont affronter sans préavis l' ancestral instrument. Une prise une seule, le résultat est stupéfiant. Entre World-music primitive, jazz brut et incantattions mystiques, cette musique possède un gout prononcé d' authenticité. 

Cette prise de risque, ce plongeon dans le vide, c' est aussi un peu çà la musique improvisée et le free-jazz. Mais l' auditeur et le musicien sautent souvent en même temps... Vous êtes prêts ? 

SEb / Lokua Kanza - MYT 

Avant d' écouter ce morceau, je ne connaissais pas plus que çà Lokua Kanza, je le considérais comme un chanteur africain de plus. Depuis, il m' a cloué sur place le garnement !!


podcast


YO2 / Cyril ATef - TR

Ah, mon petit batteur chéri qui fait des siennes.... 

podcast
 

Comme en plus on profite pleinement de ces rencontres avec le DVD qui est fourni, je ne vois aucune bonne raison de ne pas se procurer cet objet au plus vite