Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/02/2008

Pachacamac "Contrastes" Barbes, Pattes d'élephants, Bonnets péruviens

521409135.jpgJe suis comme vous, quand je croise dans un quelconque centre-ville un groupe de sud-américains qui essaient de m'extorquer 15 cts d'euros en jouant El Condor Pasa, Guantanamera ou La Cafégringoyala, j'ai envie de leurs faire bouffer leurs bonnets et leurs flûtes.

C'est pourquoi, quand je vous dis que ce disque qui a inauguré il y a a quelques années mes bonnes découvertes de dépot-vente vaut le détour, je pense que vous pouvez me croire.  Guitares, kena, charangos et autres instruments divers sont ici mis à disposition de quatre chevelus français qui mélangent les sonorités des Andes avec une conception plus européenne de la musique. Rythmes traditionnels et mélodies directes, et même parfois des bons gros passages au bombo presque technoïsants s'affrontent dans une douce harmonie. Je dis oui ! (En revanche, si vous aussi vous aimez, faudra vous accrocher pour trouver le disque, je ne pense pas qu'il ait été réédité en CD...)

 

 

Roquito
podcast



Ecarlate (j'adore ce gros son de bombo ^^)

podcast



 

Echelle de facilité d'écoute 

 

Rythme 3/5: De quoi se familiariser avec les Andes

Mélodies 5/5: Ca se retient tout seul

Longueur des morceaux 5/5: 12 morceaux en 32 minutes ! Vive le vinyl !

Passerelle vers: Musique Sud-Américaine, flûte, guitare 

 

03/02/2008

Lambarena / Bach to Africa - Jean-Sebastien, arrête de jouer avec ces étranges instruments !

4270fcd1c76b1e31b74725a199ec0197.jpgParfois, on a l'impression d'avoir acheté des disques trop tôt. Ils nous déçoivent et ce n'est que quelques années après que l'on comprend les trésors que l'on possède.

Il y a une donc dizaine d'années, j'étais jeune fou, jeune, beau, et intelligent et j'achetais déjà les disques au feeling mais j'étais un peu déçu par ce disque stupéfiant ou se superposent les oeuvres de JS Bach avec les ambiances percussives et tribales de l'Afrique. Je ne connaissais ni Pierre Akendengue ni Nana Vasconcelos qui font pourtant des petits miracles sur certaines adaptations d'air africains. Les chants européens, tout innocents et plein d'une harmonie mathématique se confrontent à la nature imprévisible, luxuriante, mais accueillante.

Le Dr Schweitzer à qui ce disque est dédié aurait probablement aussi apprécié.

 

Herr, Unser Herrscher
podcast