Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2009

Steel Band de la Trinidad - "Magie Caraïbes" Les Racines du Soleil

107932207.jpgLa musique des antilles, c'est un peu comme la boîte de chocolat de Forrest Gump, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. La plupart du temps, sur les pochettes des disques, on retrouve une armée de Funkateers avec coiffure afro et look de guerriers du groove, qui se révèlent en fait être des guerriers... du zouk ! Et même si je n'ai rien contre le zouk, surtout si il y a une jolie métisse qui veut me donner quelques cours, j'étais souvent déçu. J'ai l'impression que ces jeunes gens n'exploitaient pas leur talent comme ils devraient. D'ailleurs, souvent, au mileu de leurs hymnes à l'amour et aux déhanchés, ils enregistraient en douce un petit reggae à tomber. Histoire de bien prouver qu'ils peuvent vraiment te mettre la tête à l'envers, mais que non, eux leur truc, c'est le zouk, le merengue et tout ça.

Mais malgré tout, il ne faut jamais perdre espoir, et c'est en fouillant au coeur d'une musique plus traditionnelle que j'ai trouvé mon bonheur. Les Steel Band, armés de leurs casseroles géantes à calypsos, portent en eux un autre message, une autre vision du soleil et des îles. On sent encore un peu la souffrance derrière tout celà, on retrouve des ambiances un peu désabusées. Et au milieu des envoutantes sonorités cristallines de leurs compositions envoutantes, le Steel Band de la Trinidad a aussi commis deux titres assez fantastiques, une reprise de Summertime et un morceau de proto-reggae triste indescriptible. Voilà un achat qui compense à merveille les dizaines d'antilleries dansantes qui végètent dans un carton.

Summertime
podcast

L'homme à la grosse tête
podcast

 

08/04/2009

Philippe Nicaud, Jean Yanne... Gloire à la chanson paillarde et au bon gout français !

483490150_M.jpgEn tant que bon carabin, je me dois de confesser une petite tendance un peu malsaine à me laisser aller à apprécier les bonnes rengaines bien cochonnes. Si au niveau des paroles, c'est souvent bas de plafond (voire assez stupéfiant, je vous laisse essayer d'écouter "Le Zobi d'Ali Pacha"...), pour la musique, c'est constamment la plaie. Les choeurs d'internes en chirurgie, très peu pour pour moi. Enfin, presque contamment. Parce que parfois, quand on demande à Charles Aznavour de composer, à Jacques Loussier de jouer et à Philippe Nicaud, comédien un peu chanteur-queutard sur les bords, de pousser la chansonnette, ça donne autre chose. C'est du vrai nectar. Et j'en profite pour passer le bonjour à mes deux soeurs, et à ma mère aussi ^^

Le cul de ma soeur
podcast

 

5537.jpgUne autre figure de la bonne franchouille rigolarde, le regretté Jean Yanne, avait en son temps, jerkisé et repris les célèbres élucubrations d'Antoine avec Jacques Martin. En ridiculisant un peu le Antoine au passage notamment. Ironie du sort, cette version agricole mais plutôt dansante surpasse à mon humble avis l'original.

Les Elucubrations d'Alphonse
podcast

Conclusion, les vide-greniers, même quand on n'y trouve pas du free-jazz serbo croate, ce sont toujours une source de découvertes sans fin...