Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/06/2008

RIP Esbjorn Svensson

est.jpgCe sont vraiment les meilleurs qui partent les premiers. Esbjörn Svensson, le pianiste et leader du trio de jazz nordique E.S.T. vient de disparaitre suite à un accident de plongée, bref un accident stupide et que l'on croit toujours évitable, et qui mis à part Claude François semble avoir tendance à ne s'acharner que sur les artistes dignes d'intérêt.

E.S.T. s'était imposé par leur approche très directe du jazz, avait fait découvrir cette musique à bon nombre de néophytes. Certes, ils avaient leurs détracteurs, ils déplaisaient parfois, mais honnêtement, pouvoir débattre de la qualité de leur musique était en soi une bonne chose. Donc, j'ai une petite pensée émue pour ce pianiste et sa famille. Il était beau mec, ex nageur de haut niveau et en plus musicien, comme quoi des fois, le destin se venge de ceux qu'il a trop gaté.

Elevation of Love (un titre qui va bien dans ce contexte)


podcast
 

 

14/06/2008

The brakes "Tale of two cities" - Debout sur les freins, tous dans le magasin

brakes.jpgVoici un groupe dont je ne sais rien. Je suis tombé par hasard sur leur page myspace (pourtant Dieu sait si je ne suis pas un fana de çà) par le biais de leur label Hyena Records... Mais après avoir écouté Into the Ground, je courrais partout pour réussir à dégoter ce disque. Cette chanson est ni plus ni moins qui le meilleur morceau pop-rock que j'ai écouté depuis plusieurs années, simple mélodique imparable.

Comme je ne suis pas trop l'actualité branchouillarde de la musique, il se pourrait que l'on en ai déjà parlé, mais je pense vraiment qu'il y a dans ce groupe un potentiel d'accaparation massive de la bande sonore de l'été comme dirait Tania Bruna-Rosso... Alors après tant de musiques bizarres, un peu de pop adolescente, ça peut faire du bien...

Into the Ground  Parfait, et en plus il y a de la trompette "cake-like" au mileu !


podcast

 

Empty House Je ne résiste pas à ces petits accents PaulSimoniens....


podcast
 

11/06/2008

Nels Cline "Destroy All Nels Cline" rock instrumental du XXIe siècle, année zéro !

danc.jpgAttention, ca va envoyer gros, ca va envoyer gras, ce disque est absolument fantastique. En fait ce guitariste de Nels Cline est absolument fantastique. Officiant déjà au sein du groupe de rock le plus stimulant du moment, à savoir Wilco, on découvre en cherchant un peu dans sa discographie que le monsieur n'a pas les idées trop étriquées en matière musicale. Improvisateur, explositionniste des conventions, il est aussi capable d'enregistrer des reprises à la guitare électrique d'Interstellar space de John Coltrane ou bien ce disque, avec 4 autres guitaristes électriques qui prouvent que la musique avance toujours.

En fait c'est véritablement le rock instrumental du XXIe siècle, ambitieux, violent, un peu sale que jouent Nels Cline et ses potes. Quelque part entre Sonic Youth et Guapo, Destroy all Nels Cline met tout le monde d'accord. Ce disque est aussi ambitieux et abouti que pouvait l'être les meilleurs albums de King Crimson au début des années 70. Comme quoi, il ne sert pas à grand chose de reproduire ce qu'on fait les anciens il y a 30 ans. Laissons les copistes flatter leurs idoles comme s'ils repiquaient des vieilles cassettes vidéo VHS. Ici, c'est du neuf, du puissant, ça s'inspire de tant de choses, mais ça ne ressemble à aucune. Gloire donc à Atavistic Records, petit label aux grandes oreilles ouvertes.

Chi Cacoan
podcast


Echelle de facilité d'écoute

Rythme 2/5: Quelques passages presque Kraut-rock m'a fait remarquer un esprit éclairé...

Mélodies 1/5: Quelques entrelacs, de la puissance, mais pas trop de mélodies...

Longueurs des morceaux 1/5: Je vous aurais prévenu...

Passerelle vers rock indépendant, musiques improvisées, guitare, free jazz. 

01/06/2008

Vincent Courtois - Ze Jam Afane "L'homme avion" electric-slam afroland

1312495254.jpgCa se bouscule au portillon. Après quelques semaines de semi-coma, les disques magiques semblent pulluler !

Et au rayon inclassable génial, on retrouve presque sans surprise nos amis de chez Chief Inspector qui mettent une fois de plus l'adage "Si c'est bon, on le sort" en pratique. Parce que ce disque ne ressemble à aucun autre. Il est le fruit d'une longue collaboration entre un conteur slammeur chanteur camerounais Ze Jam Afane et un violoncelliste virtuose Vincent Courtois, déjà entendu aux côtés de Louis Sclavis ou Yves Robert.

Ici, tout est enregistré sous le signe de la fluidité, les musiciens se mettent au service de la voix de Ze Jam, qui lui tout en rythme et en espoir chante et parle avec une voix pleine de musique. Les rêves perdus des Africains révant d'Europe (L' homme avion), les rêves brisés des Africains rêvant d' Afrique (L' arbre Lumumba) se croisent. Les griots, les contes pleins d'animaux se heurtent au béton de nos cités. Les cultures s'embrassent et on prend un plaisir presque gêné quand on écoute tant de malheur et de fatalité conté avec tant de talent.

Le disque sort début juin, montrez votre interet ! 

 

L'arbre Lumumba Ce morceau résume d'Afrique d'aujourd'hui, et comme par magie, il n'est même pas triste.


podcast
 

L'homme avion A quoi rêvent parfois les Africains en se croyant chez nous ? Beau et juste


podcast


Echelle de facilité d'écoute

Rythme 3/5: Rien de trop repoussant..

Mélodie 3/5: Entre accompagnement et comptines divines 

Longueur des morceaux 4/5: 42 minutes et tout est dit

Passerelle vers Slam, musique Africaine, jazz, Chief Inspector....