Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/10/2008

Forro in the Dark - Célébrons la fin de l'été

forro.jpgC'est un peu tard maintenant que l'automne s'installe, qu'il pleut partout et que l'été a officiellement été déclaré tout pourri, mais si vous voulez un petit surplus d'entrain, une séance d'UV sans passer par les cabines pleines de néons bleus, vous pourriez prendre plaisir à écouter Forro In The Dark, formation de petits américains qui mélangent la musique brésilienne, la country et le jazz avec un décontraction innée.

Ce petit disque est un hymne à la sangria et aux doux couchers de soleil, une véritable thérapie contre la dépression saisonnière à lui tout seul. On y trouve une reprise de Asa Branca (grand classique de la musique brésilienne) ici repris par ce qui ressemble à un groupe de cow-boys un peu éméchés où David Byrne (bien loin des Talking Heads, mais jamais dans un bon album par hasard) vient faire une apparition délicieuse en tant que chanteur en chef . Et tout continue, un peu de reggae par-ci, une rythmique lancinante par là, une heure de soleil dans l'autoradio.

Asa Branca
podcast

 

Indios Do Norte
podcast

 

Echelle de facilité d'écoute

Rythme 3/5: Ca chaloupe, c'est du bon...

Mélodies 4/5: Un peu folklo-déglingo

Longueur des morceaux 4/5: Un petit détour de 9 minutes pour finir c'est tout.

Passerelle vers musique brésilienne, flute, world-music

 

 

 

15/10/2008

Secret Chiefs 3 "Xaphan", le disque qui plait à tout le monde... ou presque

sc3.jpgSecret Chiefs 3 est un groupe plutôt très hétéroclite de petits prodiges dirigés par le non moins doué Trey Spruance. Ils mélangent Ennio Morricone, le clavinet, les grosses rythmiques qui font peur, et ici, Masada oblige, le folklore klezmer. Car depuis que le grand manitou John Zorn a sorti de sa manche quelques dizaines de nouvelles mélodies, ça se bouscule au portillon pour faire partie du grand barnum Book of Angels, à savoir une série d'albums classieux chacun réalisé par un artiste ou groupe gravitant de près ou de très près autour du maitre. La liberté est totale, on prend les partoches et en avant mon kiki, fait tourner les synthés, l'ocarina ou la flute à trois bras, la confiance est totale.

Force est de reconnaître que la qualité globale de ces enregistrements est plutôt ahurissante. Mais un disque me titille un peu ces derniers temps, c'est donc le volume 9 (vous suivez toujours ?) de nos bien aimés SC3. Parce que j'en ai entendu tellement de bien, louanges du métissage, de la prise de risque ultime et autres que je me sens frustré de ne pas en profiter autant. En fait, je n'aime pas trop quand le grand mélange, est un argument en lui-même de qualité. Un autre groupe très fort pour faire se pamer la faune hype est Sleepytime Gorilla Museum, la musique restant à l'image du nom du groupe, ça part dans tous les sens et pas mal de Critiques / Chroniqueurs / hommes de goût et d'influence se touchent presque en les écoutant.

Et si je me décide à lacher un petit parpier ici, c'est que nos amis de SC3, à mon humble avis, se fourvoient en pensant que le grand mix mondial sera leur salut. Car quand ils prennent juste les mélodies originelles pour les mettre en valeur, ils possèdent de vraies qualités musicales, une cohérence passionnante et une sorte de naiveté enfantine qui leur va mieux que les costumes d'apprentis sorciers. Au coeur, de ce disque se trouve un morceau très touchant, ça commence comme le générique de Thalassa 2012 et se termine avec des relents hypnotiques de Capitaine Flam. Toujours au service du matériau de base au lieu de le transformer en prétexte à délires (fussent-ils convaincants), ils réalisent un peu ce que j'attends très égoistement d'eux, un groupe d' allumés géniaux à faire écouter dans les crèches et les maternelles.

Alors, je vous offre 2 morceaux, un que je trouve trop brouillon (mais quand même bon), et cette perle en fraise Tagada, merci de me dire ce que vous préférez... ^^

 

Shoel

podcast

 

Barakiel

podcast

 

 

07/10/2008

"Nigeria Disco Funk Special" Ca fait longtemps qu'on n'a pas parlé Afro-beat

niger.jpgD'habitude, je n'aime pas trop les compilations, mais si je dois attendre de trouver tous les vieux vinyls vintage africains pour profiter de ce mélange explosif de disco, de jazz, et de funk, je pense honnêtement ne pas pouvoir tenir.

Toutes ces compilations (car le Nigeria est à l'honneur en ce moment) sont un vrai plaisir, il y a des pépites qui peuvent mettre un dance-floor à l'envers en 10 secondes, et toujours ce sens du rythme irrésistible, cette pulsation, irrémédiable, chaude, suave... On était en septembre et d'un seul coup on est au soleil. La vie brule autour de nous, la grande ville africaine nous étouffe de sa chaleur et de sa grouillante existence. Les filles nous sourient, on fait un tour en mob, on n'a pas de casque, on bouffe les gaz d'echappement, les culs de poulets et le riz collant. Ca ne s'arrête jamais, et cette musique raconte tout celà.


podcast

01/10/2008

Solar System Music

Solar.jpgBon, comme beaucoup, je succombe à la mode des playlist... On est tellement persuadé d'être le meilleur, d'en connaitre plus que les autres...

Oui, mais voilà, moi en plus, je fais dans le thématique Messieurs Dames, attention les yeux, ça va faire mal... Donc, pour commencer et étrenner mon petit lecteur en bas à gauche de cette page, une petite sélection spéciale système solaire. Y'a un peu de tout, et quelques moments de bravoure à passer pour atteindre le nirvana... j'ai hésité entre le Saturne de Brassens et celui de Coltrane, notamment... Bon, j'ai mis celui que je préférais, je crois que j'ai bien fait non ?

Franchement avec une belle petite pochette et une telle sélection, si je perds le prochain concours, c'est à n'y rien comprendre...

Enjoy !